14-15 juillet – Détroit : production de chefs-d’œuvre à la chaîne

Détroit n’a pas très bonne réputation, c’est un euphémisme : chômage record, centre-ville en déshérence, faillite de la municipalité en 2013, taux de criminalité le plus élevé des États-Unis… De fait, c’est quand même le seul endroit des États-Unis où nous ayons vu un fast-food avec des guichets de sécurité pour prévenir les braquages.     … Lire la suite 14-15 juillet – Détroit : production de chefs-d’œuvre à la chaîne

13 juillet – Dans les dunes de l’Indiana

Dans l’Indiana, on n’aura passé qu’une poignée d’heures, sur la route entre Chicago (Illinois) et Détroit (Michigan). De toute façon, la voiture est un peu le destin de cet État, qu’on ne fait souvent que traverser et dont toutes les routes convergent comme les rayons d’une toile d’araignée vers une capitale, Indianapolis (« carrefour du pays »), … Lire la suite 13 juillet – Dans les dunes de l’Indiana

10 juillet – Wisconsin : Taliesin, la maison assassine

Autant on a vu beaucoup de champs de céréales dans le Minnesota, autant dans le Wisconsin, ce sont plutôt les fermes laitières qui sautent aux yeux : l’Etat est le premier producteur de fromage du pays. Parmi les fromages que produisent les « cheeseheads » (surnom des habitants), il y a du relativement bon (« faux » munster, « fausse » mozzarella, … Lire la suite 10 juillet – Wisconsin : Taliesin, la maison assassine

6-7 juillet : De Cody à Little Bighorn : si on jouait aux cow-boys et aux Indiens ?

Wyoming, Montana… des États qui fleurent bon les grands espaces encore sauvages et le cuir des selles de cowboys ! A l’entrée du parc de Grand Teton, la petite ville de Jackson nous avait bien mis dans l’ambiance, avec ses bars et ses parcs municipaux à la déco rustique et de bon goût (admirez les arches … Lire la suite 6-7 juillet : De Cody à Little Bighorn : si on jouait aux cow-boys et aux Indiens ?

4 juillet – Vous reprendrez bien un petit peu de patriotisme ?

Le matin du 4 juillet, je n’avais pas du tout envie de fêter le 4 juillet. Légèrement au bord de l’écœurement, j’étais, en overdose d’autocélébration patriotique tendance dévotion religieuse, et fêter l’Indépendance m’inspirait autant que de manger une pizza froide. Il faut dire qu’au fil de notre voyage, j’avais eu l’impression que c’était un peu … Lire la suite 4 juillet – Vous reprendrez bien un petit peu de patriotisme ?