29 juin – Seattle : cannabis, l’enquête progresse

Seattle

IMG_1650

A Seattle, après notre arrivée en ferry depuis la péninsule Olympique à travers le détroit de Puget, nous avons fait à peu près tout ce qui se fait habituellement : balade dans le parc de Seattle Center où se trouvent la tour Space Needle, le musée de la Culture Pop construit par Franck Gehry et la fondation Bill Gates (« Toutes les vies ont la même valeur »).

 

Et balade encore dans le centre-ville et notamment au Pike Place Market où se trouvent le mythique premier Starbucks (il est tout petit et on y fait la queue au coude à coude, donc l’idée de nous laisser nous alanguir pendant des heures dans leurs canapés est manifestement venue plus tard), un mur recouvert de chewing-gums dont je vous épargne la photo et le Pike Place Fish.

IMG_1697Cette poissonnerie, où les vendeurs se lancent les poissons par-dessus la tête des clients dans la bonne humeur, est à l’origine d’une philosophie du bonheur au travail baptisée « fish philosophy » : choisir son attitude, être présent, jouer, être un rayon de soleil pour les autres.

 

 

Mais au cas où Starbucks et la fish philosophy ne suffiraient pas à votre bonheur, Seattle a une autre option à vous proposer pour voir la vie en rose : le cannabis, dont la vente à usage récréatif est autorisée depuis 2014.

IMG_1667

A vrai dire, j’avais déjà essayé d’enquêter sur le sujet à Los Angeles, puisque la Californie a voté la légalisation en novembre 2016. Mais l’entrée du point de vente m’avait été refusée parce que, même s’il faisait de la publicité dans les magazines (« passez donc chez nous avant d’aller au concert »), il fallait encore montrer patte blanche (une ordonnance, bande d’hypocrites) pour accéder au saint des saints. En effet, il faut attendre l’entrée en vigueur de la légalisation, et la Californie, État le plus peuplé de l’Union, prend son temps pour encadrer ce nouveau commerce. (Le Nevada s’est montré plus pressé : il a aussi voté la légalisation en novembre 2016, mais elle est entrée en vigueur dès le 1er juillet 2017 et une semaine plus tard c’était la panique à Las Vegas pour cause de pénurie et ils ont déclaré « l’état d’urgence » – sic : https://www.newsweed.fr/nevada-penurie-cannabis-recreatif/)

Avec le Colorado, l’État de Washington a été le premier État à voter (en novembre 2012) pour la légalisation de l’usage récréatif du cannabis, et Seattle est donc la ville idéale pour apercevoir comment s’organise la vente depuis lors. Petit tour d’horizon.

Cannabis City a été le premier magasin ouvert (en juillet 2014) et la municipalité s’est carrément fendue d’une plaque pour commémorer ce jour historique.

 

IMG_1734Beaucoup des points de vente se sont installés dans le quartier industriel de SoDo, pas forcément très charmant ni bien desservi par les transports, mais pas de panique la navette du Ganja Goddess peut venir vous chercher.

 

 

IMG_1735

Trouverez-vous sur cette photo le siège mondial d’une grande enseigne de cafés ?

 

 

IMG_1724

 

Chez Diego Pellicer, ambiance bling-bling, on vise le haut de gamme, tandis qu’à côté le District 420, plutôt sur le créneau bon marché, a déjà fait faillite.

 

 

 

 

IMG_1731

 

Vous n’allez quand même pas laisser vos amis fumer du mauvais cannabis ?

 

 

 

 

Au Vela, les produits sont présentés comme des bijoux et sur les murs, c’est cours de science en laboratoire (tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la culture du cannabis et l’extraction des produits actifs).

IMG_1741

Mais c’est encore au Dockside Cannabis qu’on en a le plus appris :

IMG_1717

l’histoire du cannabis médicinal

IMG_1715

les arômes

IMG_1719

les variétés et les souches proposées dans le « menu » du magasin, ainsi que la gamme des produits disponibles, du classique joint (pré-roulé pour les débutants) aux vaporisateurs, huiles, savons, lotions et autres produits comestibles (chocolats, caramels, brownies…) qui font forcément fureur auprès des non-initiés-mais-quand-même-curieux.

 

IMG_1721

Le cannabis pour les nuls

 

IMG_1720 bis

Si vous prenez la souche « Strawberry cough » (toux à la fraise ?? Tant qu’à tousser, en même temps…), vous aurez un arôme de fraise sucrée et bois, vous rirez bêtement et vous serez créatif, expansif et sociable.

 

 

IMG_1722Si vous prenez du Shurman #7, vous serez détendu tout en ressentant des fourmis et des picotements – ça, c’est ce que j’appelle du zen !

 

 

 

Bon, ce n’est pas tout ça, mais on ne peut pas trop s’attarder : les enfants attendent dans le camping-car, car l’entrée est bien sûr interdite aux moins de 21 ans !

(Nota bene : Neuf États et Washington D.C ont désormais légalisé le cannabis récréatif, MAIS la possession de cannabis tout court est toujours interdite par la loi fédérale, donc sur tout le territoire de l’Union. Bref, vous avez le droit d’en avoir… tant que vous ne vous faites pas prendre. Et les magasins vous font payer en liquide parce qu’ils ont le droit d’en vendre, mais n’ont qu’un accès restreint à un système bancaire couronné par la Federal Reserve… Allez comprendre.)