4 janvier – Oklahoma : oh, un bison !

wichita-moutains

Des bisons, mais aussi un élan, des vaches longhorn et quantité de cerfs de Virginie (nos seuls compagnons de camping par ce froid janvier)… voilà ce que nous avons eu le plaisir de voir dans le refuge des Wichita Mountains, vers lequel nous avons finalement fait un petit détour imprévu pour accrocher un État de plus à notre tableau de chasse (l’Oklahoma) et pour prendre plus en amont la fameuse Route 66 (voir article suivant). Accessoirement, après la traversée de la Louisiane et du Texas, où l’horizon présentait un encéphalogramme totalement plat, cela fait du bien de voir de (modestes) montagnes.

img_20160816_094900%20fsmith%20950x348%20

A noter que les bisons que nous avons vus n’étaient pas en troupeau dans la plaine comme nous nous y attendions et comme sur cette jolie photo que j’ai vilainement piquée sur le site officiel du parc (vous saurez pourquoi plus tard), mais postés en solitaire sur les reliefs, où les repérer parmi les rochers demandait une certaine attention.

La présence de bisons et d’élans dans cette région n’est due aujourd’hui qu’aux initiatives de sauvegarde de l’environnement prises pendant la présidence de Theodore Roosevelt (grâce lui soit comme d’habitude rendue) et à la création du refuge en 1901. Car à la fin du 19e siècle, ces deux espèces avaient disparu des vastes plaines du Midwest, victimes de la chasse intensive. Il a donc fallu faire venir des élans du Wyoming. Quant aux bisons, alors qu’ils étaient plusieurs dizaines de millions en Amérique au début du 19e siècle, ils avaient été si joyeusement exterminés qu’il n’y restait plus que quelques centaines dans tous les Etats-Unis ! On a craint l’extinction, et c’est le zoo du Bronx à New-York qui a fourni les spécimens qui ont prospéré dans le parc. Vous imaginez, les Etats-Unis sans bisons ?