1er août – Vallée de l’Hudson, un après-midi chez les Roosevelt

vallee-de-lhudson

Lorsqu’en 1905 Franklin Delano Roosevelt, futur président des États-Unis, épousa Eleanor (elle aussi née Roosevelt, mais de la branche des Roosevelt de Long Island, celle du président Theodore Roosevelt, dont elle était par ailleurs la nièce – fin de la parenthèse généalogique), il l’emmena vivre dans la demeure familiale de Springwood.

Mais comme Eleanor se sentit toujours plus chez sa belle-mère que chez elle dans cette maison (et pour cause, en l’occurrence), elle trouva souvent refuge dans un cottage, Val-Kill, que Franklin lui fit construire dans les environs et où elle s’installa après la mort de son époux en 1945.

Visiter les deux propriétés permet de se remémorer la carrière de ces deux personnages hors du commun, tous deux très aimés de leurs concitoyens et dont l’un fut élu quatre fois président à la période la plus critique du siècle pour les Américains (Grande Dépression, Seconde Guerre mondiale), tandis que l’autre, non contente de se montrer une Première Dame remarquable, participa ensuite activement à la création des Nations Unies, à l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948 et à la lutte pour les droits civiques dans les années 1960.

fdr-home-visitors-center-hyde-park-ny-640x480-2

On se sent tout petits… et en même temps si proches !

 

 

 

 

 

 

 

 

vue-depuis-springwood

Ce beau domaine avec vue sur la vallée de l’Hudson avait donné à F.D.R. le goût de planter des arbres, ce qu’il fit à l’échelle du pays dans les années 1930 pour lutter contre les tempêtes de poussières qui ravageaient les Grandes Plaines.